Zoom sur le vélo gravel (cousin moderne du cyclo-cross)

Les vélos gravel ne sont que le dernier exemple de vélos nouvellement fabriqués. Ils sont suffisamment durables pour affronter les terrains modestes – pistes de gravier, routes de pompiers, etc. – tout en restant suffisamment légers et agiles pour permettre de naviguer efficacement sur les trottoirs. À première vue, un vélo gravel ressemble à un vélo ordinaire. Il y a les barres de baisse classiques, les manettes de vitesses et les jantes 700cc d’un vélo de route ou de cyclocross. Toutefois, il y a eu de petits ajustements et améliorations parsemés partout qui aident le vélo à gérer des conditions plus difficiles.

Présentation des vélos gravel

Le vélo gravel est tout aussi polyvalent et diversifié que l’ensemble des autres vélos disponibles sur le marché. Ses caractéristiques sont nombreuses: pneus 700C minces, slicks épais 650B et même roues de vélo tout terrain de 29 pouces, 1x ou 2x transmissions. Parfois légères parfois à l’épreuve des bombes, il permet un amusement après le travail rapide ou après une semaine d’aventures avec des sacs de cadre. Dans le segment du gravier, tout est possible et les fabricants utilisent des expressions telles que les vélos d’aventure, les monster cross, tout-terrain.

Qu’est-ce qui fait un vélo gravel ?

Il existe trois concepts de base qui rendent les vélos gravel si excitants. Numéro un, il est léger et rapide. En fait, ce sont les vélos les plus légers et les plus rapides que vous puissiez conduire sur des terrains variés. Numéro deux, vous pouvez aller n’importe où et faire n’importe quoi. Chaque surface devient praticable. Les possibilités sont infinies et commencent directement dans votre allée, qu’il s’agisse d’un chemin de terre non découvert ou d’une piste goudronnée battue. Enfin, le troisième et le plus important principe du gravelage c’est qu’il s’agit de s’amuser et de profiter de la conduite et non de la performance totale. C’est l’esprit d’aventure, le désir de découvrir quelque chose de nouveau et le plaisir de rouler sur un vélo gravel qui fait avancer les cyclistes.

À quoi ressemblent-ils ?

À première vue, la plupart des vélos de gravel peuvent ressembler à des vélos CX conventionnels, parfois même à des vélos de route avec de gros pneus. Cependant, cette impression initiale peut être trompeuse car les géométries sont susceptibles d’être radicalement différentes. Alors que les vélos de route et les vélos CX partagent un siège et un angle de tête similaires et une pile inférieure, la plupart des vélos de gravel ont un angle de tête plus souple pour permettre une plus grande stabilité hors route. Semblables aux vélos d’endurance, ils comportent souvent des tubes de direction plus longs – et une pile plus élevée – ce qui se traduit par une position plus confortable. De plus, les tiges sont généralement plus courtes.

Vélo en position allongée : les particularités
Quel vélo pour faire du trekking ?