Assurance vélo : comment bien choisir sa police d’assurance ?

assurance vélo électrique

Face aux vols de vélos répétés et aux risques de chute, les cyclistes doivent souscrire une assurance vélo. Se déclinant en plusieurs offres, la police d’assurance vélo relate les garanties proposées par l’assureur. Le choix d’un contrat d’assurance vélo dépend des besoins de l’assuré. Il est à effectuer avec soin.

Pourquoi assurer son vélo ?

Connaissant un bel essor, la pratique de vélo se développe partout dans le monde y compris en France. Les cyclistes ne sont pas cependant à l’abri des risques et des mésaventures sur la route. En cas de vol, il risque parfois de perdre les remboursements possibles. La souscription à une assurance vélo ou une assurance vélo électrique compense les pertes en cas de préjudice. Pour plus d’informations sur l’assurance vae, en savoir plus ici.

Si vous envisagez d’assurer votre vélo, pensez au Bicycode. Ce marquage consiste à inscrire un numéro unique sur le cadre du vélo. Le numéro est référencé et standardisé dans un répertoire national. Avec le marquage Bicycode, les chances de trouver la monture sont augmentées en cas de vol. Avec la collaboration des services la gendarmerie et de la police, la gravure permet de restituer le vélo volé au propriétaire. Dans le domaine, il s’agit du seul et unique dispositif reconnu par l’État. Le propriétaire doit se rendre chez un opérateur de marquage Bicycode et fournir un justificatif de propriété pour ajouter cette gravure sur son vélo. Un passeport vélo qui mentionne le numéro Bicycode et le mot de passe associé au marquage sera transmis au cycliste. Il vous permet d’enregistrer le vélo sur le site Bicycode. Cette pièce justifie que le vélo vous appartient. Elle est utile pour faire une déclaration en cas de vol.

L’assurance pour vélo, une couverture importante

La souscription à une assurance vol vélo électrique s’avère nécessaire. Cependant, avant de procéder à l’offre, découvrez les assurances qui pourraient vous couvrir. L’assurance multi-risques habitation, par exemple, peut couvrir les dégâts importunant à autrui par l’utilisation de la bicyclette. Cela n’est toutefois possible que si la police d’assurance vélo comprend un volet responsabilité civile. Dans ce cas, l’assurance permettrait l’indemnisation des préjudices que vous auriez pu causer. Vérifiez la présence d’une telle clause dans le contrat d’assurance, car cela peut être plus utile. L’assurance multirisque habitation peut couvrir le vélo en cas de vol. Pour cela, la bicyclette doit se situer à l’intérieur de votre habitation. Si elle est rangée ou garée à l’extérieur, vous devez envisager une extension de garantie associée à de bons antivols. Les extensions sont proposées par des organismes comme la Fédération Française de Cyclotourisme ou les simples compagnies d’assurance. Elles sont généralement soumises à plusieurs clauses. Avant de bénéficier de ces extensions, les assureurs imposent souvent l’utilisation d’antivols spécifiques. Les assurés peuvent désormais souscrire des contrats spécialement dédiés aux propriétaires de vélo. Ces couvertures sont valables pour les vélos neufs ou d’occasion, les vélos classiques ou velo electrique assurance.

Les risques à assurer et les conditions relatives à l’assurance vol

Les risques couverts par l’assurance ont une influence sur le choix du produit et du prix assurance velo electrique. Il existe, par exemple, des offres qui couvrent les risques de dommage matériel, de dépannage et de vol. Si certains assurés se contentent d’une simple assurance-vol ou d’une assistance dépannage, d’autres recherchent des offres plus étendues. En tout cas, la couverture pour un seul risque n’est pas conseillée si vous roulez avec un vélo électrique ou un vélo de ville. Outre l’assurance, le propriétaire doit prendre soin de son vélo. Dans certains cas, les assureurs exigent l‘utilisation de cadenas. Ainsi, en cas de vol, vous devez produire la clé comme élément de preuve de propriété. Plusieurs assureurs refusent les cadenas bon marché. De plus, ils stipulent parfois l’obligation d’attacher le vélo à un point d’ancrage fixe dans les lieux publics. La simple fermeture avec le cadenas ne suffit pas si la bicyclette est laissée près de la devanture d’une boutique lorsque vous faites votre course. Si vous n’attachez pas votre vélo à un poteau fixe ou à une structure de râtelier, la couverture ne sera pas valable. Parfois, la compagnie d’assurance ne fait aucune intervention si le vélo n’est pas entièrement volé. Certains assureurs n’assurent pas les accessoires détachables comme le GPS. L’assuré bénéficie toujours d’une indemnisation en cas d’effraction à domicile. Cependant, si le vélo a été volé dans le garage du logement, l’assurance habitation prend effet s’il comprend un volet vol. Dans ce cas, une assurance vélo séparée ne sera pas nécessaire.

Choisir la bonne assurance selon son profil

Se déclinant en plusieurs types, un produit d’assurance vélo doit être choisi avec attention. L’assurance vélo couvre uniquement les préjudices causés au vélo. Elle ne protège pas les dommages corporels. Par exemple, si le cycliste chute à cause d’un trou et qu’il se casse le bras, la couverture ne propose aucune garantie. Face à ce cas, la personne devra se tourner vers sa mutuelle ou vers son assurance hospitalisation. L’étendue de la couverture est un détail à bien considérer dans le choix d’une assurance vélo. La participation à des courses cyclistes écarte souvent la couverture. Par exemple, si le vélo est endommagé à la suite d’une chute dans un ravin lors d’une course, aucune indemnisation ne sera proposée.

Guide pratique pour l’achat d’un vélo électrique
Achat de vélos électriques : comment bien choisir son modèle ?