Assurance vélo : à quoi faut-il faire attention ?

Assurance vélo

Bien que la loi n’impose aucune obligation de couvrir un vélo, souscrire une assurance vélo vous permet de bénéficier d’une protection en cas de vol ou d’accident. Qui plus est, les vélos électriques et autres deux-roues modernes peuvent coûter assez cher. Ainsi, cette couverture s’avère très utile pour obtenir une indemnisation si un incident survient. Seulement, la diversité des formules proposées complique souvent le choix du contrat. Pour vous aider dans votre choix, il existe quelques éléments à vérifier avant de signer une offre quelconque.

L’assurance vélo est-elle obligatoire ou non ?

Rouler avec un vélo, qu’il soit classique ou électrique, est un excellent moyen de locomotion pour limiter l’impact environnemental. De plus, il s’agit aussi d’une bonne alternative pour rester en forme physiquement, sans devoir faire des exercices tous les jours.

Si vous conduisez votre deux-roues quotidiennement, sachez que la souscription à une assurance vélo n’est pas obligatoire. En effet, que vous rouliez avec une bicyclette à pédales ou un vélo à assistance électrique homologué (VAE), les obligations légales restent les mêmes. À noter cependant, un VAE doit répondre à 3 critères pour être homologué : assistance déclenchée par le cycliste qui pédale, vitesse maximum 25 km/h et puissance inférieure à 250 W. Dans le cas contraire, il sera soumis à une autre règlementation incluant l’immatriculation et l’assurance vélo électrique obligatoire. Comme l’achat d’un VAE homologué représente un investissement considérable, ces modèles suscitent souvent la convoitise des malfaiteurs. Ainsi, vous avez intérêt à le couvrir avec une assurance adéquate pour vous protéger des éventuels sinistres.

Par ailleurs, il faut savoir que la loi vous oblige néanmoins à réparer les dommages que vous causez à autrui. De ce fait, avant de rouler avec votre vélo, assurez-vous d’être couvert par une garantie responsabilité civile. En principe, ce type de couverture est inclus dans tous les contrats d’assurance habitation multirisque. Mais si vous n’en disposez pas, pensez à souscrire une assurance responsabilité civile individuelle auprès de votre assureur qui couvre les blessures et dégâts causés à une autre personne en cas d’accident.

Quelles sont les différentes formules possibles ?

Les contrats d’assurances vélo diffèrent généralement d’une compagnie à une autre, mais la plupart du temps, les formules présentées sont classées en différentes catégories :

  • Assurance responsabilité civile ;
  • Assurance vélo contre le vol et les dégâts matériels ;
  • Assurance dommages corporels ;
  • Assurance pour voyage à vélo ;
  • Assurance pour professionnels à vélo.

Chaque formule vous protège de manière différente et parfois, elles peuvent être complémentaires. Il faudra donc porter attention au niveau de couverture fournie par chaque offre afin de trouver le contrat adapté à vos besoins.

Comparez les formules proposées

L’assurance responsabilité civile couvre les victimes (piéton, cycliste ou voiture) si vous êtes responsable d’un accident. L’assurance contre le vol et les dégradations présente souvent des conditions d’indemnisation assez restrictives. Dans ce cas, il vaut mieux scruter en détail les clauses du contrat pour bénéficier d’une protection adaptée : obligation de dispositif antivol, stationnement dans un endroit sécurisé, vol à l’extérieur ou en journée uniquement, etc.

Pour ce qui est de l’assurance dommages corporels, elle couvre les frais médicaux si vous vous êtes blessé en roulant avec votre vélo. Ici encore, les conditions d’indemnisation sont liées à des exigences plus ou moins strictes à vérifier impérativement. Les assurances pour voyage et pour professionnels quant à eux sont plus spécifiques. Renseignez-vous auprès de votre assureur pour connaitre les garanties proposées avant toute souscription.

Quels sont les points à revoir avant de souscrire ?

Puisque les contrats proposés ne sont pas toujours les mêmes, il convient d’étudier les garanties offertes par l’assurance avant de vous engager. C’est en effet le seul moyen de bénéficier d’une couverture adaptée tout en profitant d’un tarif avantageux. En règle générale, tout dépend de la couverture recherchée. L’assurance responsabilité civile couvre les dégâts causés à autrui alors que la garantie contre les dommages vous indemnise suite à un accident. La protection contre le vol et la détérioration permet de couvrir les frais liés à un remplacement du vélo ou des pièces. À noter, l’assistance dépannage peut aussi s’avérer très utile en cas d’urgence.

Outre les garanties, les conditions de perception et les exclusions de garantie sont également à vérifier pour éviter les mauvaises surprises. En outre, prêtez attention au tarif assurance vélo. La plupart du temps, le coût de la souscription dépend du modèle, du prix du vélo et de votre lieu de résidence. Sachez en effet que dans les grandes villes, où les risques de vol sont plus accrus, les assureurs facturent plus qu’en province.

Enfin, vous devez vous concentrer sur le montant de l’indemnité perçue en cas d’incident. Elle peut aller de 1500 à 4 000 € selon la compagnie. Il est aussi important de souligner qu’une assurance vélo ne prend en charge que 2 sinistres par an. Il faudra alors considérer le montant de la franchise et les frais restant à votre charge avant de choisir.

5 vêtements de vélo indispensables pour rouler en toute sécurité
5 façons d’améliorer légalement ses performances de cycliste